Arrivée à partir de 17 h

Départ jusqu’à 10 h

Tarifs 2019 par semaine :


Réservation à partir de 3 nuits
(hors vacances scolaires de printemps et d’été) 

350 €/3 nuits, 450 €/4 nuits — ménage inclus,

ou à la semaine (pendant les  vacances scolaires de printemps et d’été — samedi à samedi, arrivée à partir de 17 h, départ avant 10 h)

Forfait ménage 50 €

Taxe de séjour 0,90 €/nuit/adulte.


Compris dans le prix de location : 

draps fournis (lits sont faits à votre arrivée), 

8 KW/jour


Réservation du sauna traditionnel finlandais chauffé au bois :

35 €/ 2 heures / 4 personnes.


Repas prêt à réchauffer au gîte à l’arrivée 14,50 € adulte, 9,50 € enfant


Mai

du 04/05/2019 au 24/05/2019 : 450 €


Semaine 22

du 25/05/2019 au 31/05/2019 : 480 €


Juin

du 01/06/2019 au 28/06/2019 : 450 €


Semaine 27

du 29/06/2019 au 05/07/2019 : 550 €


Haute saison

du 06/07/2019 au 23/08/2019 : 740 €


Semaine 35 

du 24/08/2019 au 30/08/2019 : 550 €


Septembre 

du 31/08/2019 au 20/09/2019 : 450 €


Semaine 39 

du 21/09/2019 au 28/09/2019 : 400 €


Vacances Toussaint

du 19/10/2019 au 01/11/2019 : 450 €


Vacances Noël

du 21/12/2019 au 03/01/2020 : 450 €


Basse saison (hors dates ci-dessus) : 350 €






Manoir de Goaz Froment



Manoir Renaissance Trégor, Bretagne

Gîtes Côtes de granit rose - Trégor - Bretagne


Le Manoir de Goaz Froment (aussi Goas Froment, Goazfourmant, Goasfroment,…) est situé 

sur la commune Le Vieux-Marché (jusqu’en 1866 Plouaret).


Ensuite une description de l’Inventaire du patrimoine culturel en Bretagne:


Cet ensemble bâti ancien à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole est situé à 2 000 mètres au nord-est du bourg de Le Vieux-Marché et à 115 mètres d´altitude. Le manoir dont la façade principale est orientée vers le sud-ouest se trouve à proximité immédiate d'une source et de deux bassins figurant sur le cadastre de 1835 qui alimentent un petit affluent du fleuve du Léguer. Selon le cadastre, on y accède en passant par le chemin de Kermarquer (au nord-ouest) à Le Quinquis (au sud) ou par Prat Morvan. Le toponyme est orthographié "Goas froman" sur le cadastre de 1835 (dans les archives seigneuriales : on trouve "Goazfourmant" et "Goasfroment" ; il s'écrit aujourd'hui "Goaz Froment" sur les cartes de l’Institut géographique national.


Des propriétaires de la seigneurie, on connaît Yves Le Bœuf (Le Beuff) (1569-1648), seigneur de Goaz Froment et de Kerminihy dans la paroisse de Plouaret ; il a épousé en 1600 Augustine Cariou de Goasven (1570-1633). Leur fils : François Le Bœuf (vers 1620-1696) a épousé en un, Julienne Rospabu (né en 1622) et en deux, Françoise Coupé (vers 1625-1712). François Le Bœuf, notaire, est dit "écuyer" et seigneur de Goaz Froment au 17e siècle. Ses armoiries sont "de sable à un rencontre de bœuf d'or, accompagné de huit molettes (petit meuble en forme d'étoile évidée) de même, 3. 2. 3." ("de sable a une teste de boeuff d'or accompagnée de mollettes d'esperon sans nombre aussy d'or, mieux de sable semé de mollettes d'esperon d'or a la rencontre de boeuff de mesme").


L'édifice actuel a vraisemblablement été construit par Yves Le Bœuf entre 1598 et 1601 à l'occasion de son mariage avec Augustine Cariou de Goasven. Il comporte des dispositions et éléments stylistiques datables de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle emprunt d'une relative modernité : volume, distribution, escalier rampe sur rampe contenu dans une tour faisant pavillon central, gabarit des fenêtres, portes d'entrée monumentale en arc plein cintre ornées de colonnes ou de pilastres et surmontées chacune d'un fronton triangulaire au décor Renaissance...


La porte principale débouche sur le vestibule et l'escalier rampe sur rampe aux niches à lumière ornées par des coquilles ; la porte secondaire s'ouvre directement sur la salle basse. Une salle haute a été aménagé au sommet de la tour d'escalier. Par la suite, des ouvertures ont été percées notamment dans le pignon est.


Au milieu du 18e siècle, les terres de Le Vieux Marché passent dans les mains de Louis Julien Le Lay de Kerverzio puis de Yves Marie Le Lay de Kermaben. Saisi puis vendu comme Bien National, le manoir est acquis en 1794 par Jean-Baptiste Juste (grand-père de Charles Le Goffic). Né à Versailles en 1746, cet ancien militaire des gardes françaises qui avait servit sous les ordres de Gilbert du Motier, marquis de La Fayette dit "La Fayette" est "maître de Poste" à Lannion en 1784 (personne qui tient un relais de poste aux chevaux et qui fournit, moyennant certains avantages, des relais aux voitures de l'administration des postes...). Le marquis de La Fayette dit "La Fayette" aurait séjourné au manoir de Goaz Froment en 1801.


Cet édifice n'est pas protégé au titre des Monuments historiques. L’ancien propriétaire, Christian Kulig, membre de la Société d'émulation des Côtes d'Armor et de l'Association de recherche et de sauvegarde des sites archéologiques du Trégor (Arssat) et auteur en 2013 d'un ouvrage intitulé "Châteaux et manoirs" dans la collection "Trésors du Trégor".


En printemps 2017, Blanche et Olaf Mühlmann acquièrent Goaz Froment pour s’y installer et sont le sixième propriétaire depuis sa construction. En 2018, ils ouvrent le premier gîte dans l’ancienne “Maison du fermier”, rénové avec soins, labellisé 4 épis et classé 3 étoiles. La réservation est possible via Gîtes de France.


















Mentions légales

design © rübimann design : Olaf Mühlmann · 

Manoir de Goaz Froment · Goaz Froment · 22420 Le Vieux-Marché · France · contact[at]manoirdegoazfroment.com


Site internet hébergé chez OVH · 2 rue Kellermann · 59100 Roubaix · France.


L'ensemble de ce site est une création graphique et elle est protégée par la loi n° 92-597 du 1-7-1992 relative au Code de la propriété intellectuelle. Elle demeure la propriété morale et physique de son auteur. Elle ne peut être, même en partie, reproduite, vendue ou réutilisée pour un autre usage sans l’accord écrit préalable de l’auteur.